Investir par tous temps

La recherche de rendements positifs, quelles que soient les conditions des marchés. 
Ruffer propose des services de gestion pour les institutions, les fonds de pension, les organismes caritatifs, les conseillers financiers et les investisseurs particuliers.
Lieu de sélection
Europe
Type d’investisseur
Investisseurs particuliers
Institutionnel
Paris
103 boulevard Haussmann
75008 Paris
Londres
80 Victoria Street
London SW1E 5JL
Édimbourg
31 Charlotte Square
Edinburgh EH2 4ET

Performances environnementales

S’engager plutôt qu’exclure
Graphique
Hermione Davies
Directeur*

Des inondations en Europe aux incendies de forêts en Amérique du Nord et en Australie, les conséquences tragiques du changement climatique se concrétisent chaque jour davantage.

Au cours de la prochaine décennie, les mesures prises par les gouvernements, les entreprises et les particuliers deviendront déterminantes pour limiter la hausse des températures dans le monde. Ne rien faire n’est plus une option ; non seulement pour l’environnement, mais aussi pour les entreprises et les investisseurs.

Comme la plupart des gérants de fonds, Ruffer estime que les impacts environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) créeront un nombre croissant de risques mais aussi d’opportunités d’investissement. Nous intégrons ainsi les critères ESG dans l’ensemble de notre processus d’investissement, de la recherche jusqu’à la construction de nos portefeuilles.

Nous sommes cependant convaincus que c’est l’engagement, et non l’exclusion des entreprises aux activités jugées ‘problématiques’, qui reste la clé d’un réel changement. En effet, une exclusion pure et simple n’ incitera pas ces entreprises à renoncer à leurs mauvaises pratiques. Une telle mise à l’écart n’apparaît donc en rien comme une solution au changement climatique.

Prenons l’exemple d’ArcelorMittal, le premier acteur de la sidérurgie en Europe. La production d’acier génère de fortes émissions de carbone, puisqu’elle nécessite du charbon métallurgique pour réduire le minerai de fer en fer, puis en acier.

Certains fonds excluent tout investissement dans de telles entreprises. Pourtant, l’acier reste indispensable pour produire des éoliennes, ou d’autres infrastructures nécessaires aux énergies renouvelables. Les installations nécessaires pour une transition vers une économie à faibles émissions de CO2 auront besoin d’acier, et en grande quantité. En outre, contrairement à beaucoup d’autres matériaux comme le ciment, l’acier peut être réutilisé et recyclé.

Nous estimons ainsi qu’encourager l’une des entreprises les plus carbonées de nos portefeuilles à réduire ses émissions bénéficie à l’environnement et limite le risque climatique. En tant que membre fondateur de l’initiative mondiale Climate Action 100+, nous pouvons d’ailleurs nous associer à d’autres investisseurs pour exercer davantage de pression dans ce sens.

Nous coopérons avec ArcelorMittal depuis début 2019, tout en représentant Climate Action 100+ dans les discussions avec la direction. À l’issue de l’assemblée générale 2019, et d’une série de réunions privées, nous avons convaincu l’entreprise de se fixer des objectifs ambitieux pour limiter l’impact environnemental de ses activités.

En décembre 2019, ArcelorMittal s’est en effet engagé à réduire ses émissions de 30 % en Europe d’ici 2030, puis à atteindre une émission nette à zéro d’ici 2050. En septembre 2020, la direction est même allée plus loin en visant ce seuil à l’échelle mondiale.

Cet engagement a commencé à se matérialiser dès juillet 2021, lorsqu’ArcelorMittal a annoncé la décarbonisation de son usine de Sestao, en Espagne. Ce site de production deviendra ainsi en 2025 la première aciérie industrielle au monde à zéro émission de carbone.

Seul un engagement actionnarial peut engendrer de tels résultats.

Par le passé, certains ont douté de notre succès auprès de ces entreprises. Nos succés leur donnent tort : un engagement efficace constitue un réel levier pour promouvoir la protection de l’environnement.

Et pour les investisseurs, détenir des actions dans ces sociétés, qui évoluent progressivement d’un statut ‘d’intouchable’ à celui de ‘bon élève de l’ESG’, peut aussi se révéler particulièrement bénéfique. 

 

Les étapes de l’engagement d’ArcelorMittal

Début 2019

Ruffer rejoint le groupe de travail Climate Action 100+ sur ArcelorMittal et devient responsable du groupe d'engagement

mai 2019

Le PDG Lakshmi Mittal confirme que l’entreprise rejoindra la Commission sur la transition énergétique et publiera son premier rapport sur l’action climatique

octobre 2019

L’action ArcelorMittal entre en portefeuille

décembre 2019

ArcelorMittal annonce des objectifs de réduction de 30 % de ses émissions de carbone en Europe d’ici 2030 et de neutralité carbone à l’horizon 2050

mai 2020

Avec une confiance accrue dans la stratégie de l’entreprise, nous participons à l’augmentation de capital. Les actions ont gagné plus de 100% depuis

septembre 2020

ArcelorMittal annonce son objectif de neutralité carbone d’ici 2050 pour l’ensemble de ses opérations dans le monde.

Quel resserrement monétaire
Janvier 2022 : Certes les liquidités sont encore aujourd’hui «ultra abondante». Les banques centrales redoublent toutefois d’efforts pour maîtriser l’inflation, ce qui signifie une vraie menace pour les investisseurs et leurs portefeuilles.
Lire
Quel resserrement monétaire
Janvier 2022 : Certes les liquidités sont encore aujourd’hui «ultra abondante». Les banques centrales redoublent toutefois d’efforts pour maîtriser l’inflation, ce qui signifie une vraie menace pour les investisseurs et leurs portefeuilles.
Lire

* Hermione a pris sa retraite de Ruffer en juin 2022

Source : Ruffer, ArcelorMittal, FactSet, données au 27 juillet 2021

La performance passée ne constitue pas un indicateur fiable de la performance future. Notre approche comporte des risques de pertes en capital.

Les opinions exprimées dans cet article ne constituent en aucune mesure une incitation à l’achat ou à la vente d’instruments financiers. Ces informations sont factuelles et ne constituent en aucune manière un conseil en investissement ou une recommandation personnelle et ne devraient pas être utilisées pour quelconque décision d’investissement. Ce document ne tient pas compte des objectifs d’investissement, des besoins particuliers ou de la situation financière de tout investisseur potentiel. d’investissement, des besoins particuliers ou de la situation financière d’un investisseur potentiel. Ce document reflète les opinions de Ruffer à la date de publication. Les opinions sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et Ruffer ne peut être tenu responsable des opinions proposées.

Cette communication marketing est émise par Ruffer S.A. qui est autorisée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et réglementée par l’ACPR et l’Autorité des Marchés Financiers. Plus d’informations ruffer.co.uk/disclaimer

NOS ANALYSES
Le retour du dragon
Janvier 2023 : Jamie Dannhauser examine les effets de la réouverture de la Chine sur l’économie mondiale. Si le chaos apparaît sur le marché du travail chinois, il est peu probable que ce soit une bonne nouvelle pour les marchés d’actifs. Les optimistes s’attendent à un puissant rebond de la croissance, mais cela pourrait-il rallumer les flammes de l’inflation ?
Rapport d’investissement responsable
(en anglais) Le rapport sur l'investissement responsable de ce trimestre détaille notre politique d’engagement vis-à-vis de l'une des principales compagnies aériennes européennes et analyse ses efforts de réduction d’émissions de carbone. Nous menons également un dialogue engagé avec un fabricant japonais de machines de précision sur le recrutement de femmes à des postes de direction et avons transmis à une multinationale de produits de beauté une série de questions sur des sujets tels que les administrateurs indépendants ou l'approvisionnement en matières premières.
Les choix qui ont permis de préserver le capital en 2022
David Moos revient sur les décisions qui ont permis à Ruffer de se maintenir en territoire positif en 2022. Comme le dit Henry Maxey, CIO de Ruffer : « bien gérer nécessite d’avoir le courage de faire parfois des choix très différents ».
Video icon
Une opportunité à portée de main
Novembre 2022 : les investisseurs sont confrontés à une combinaison pernicieuse d’inflation volatile et de récession imminente. Après la vente généralisée de toutes les classes d’actifs cette année, Jasmine Yeo se demande s’il n’y a pas maintenant une opportunité de prendre un risque calculé.
TOUS LES ARTICLES
Paris
103 boulevard Haussmann
75008 Paris
Londres
80 Victoria Street
London SW1E 5JL
Édimbourg
31 Charlotte Square
Edinburgh EH2 4ET